Eveline Hürlimann: Une approche intégrée pour le contrôle des maladies tropicales négligées

PhD-project, Swiss TPH, University of Basel

Contexte et questions de recherche

Les infections parasitaires intestinales, causées par des vers intestinaux (helminthes), les schistosomiases et de protozoaires intestinaux (par exemple, l’amibiase), peuvent mener aux pathologies telles que la malnutrition, la dysenterie et la diarrhée aiguë ou chronique et peuvent en plus interférer avec le développement cognitif des enfants affectés. Ces maladies sont liées à la pauvreté et aux mauvaises conditions d’hygiène et donc elles sont très fréquentes dans la population du SSDS de Taabo dont la plupart des ménages n’a pas de latrines ni d’accès à l’eau potable. Il est admis que ces infections pourraient être prévenues par un assainissement adéquats et des programmes d’éducation pour la santé.
-Quelle est la prévalence et l'intensité des infections parasitaires intestinales, et quels sont les connaissances, attitudes, pratiques et croyances (CAPCs) dans 9 villages au cours d'une enquête de référence transversale dans le SSDS de Taabo?
-Quel est l'effet à court terme sur les CAPCs après la mise en oeuvre d’un ensemble intégré d'interventions pour le contrôle des infections parasitaires intestinales à savoir la chimiothérapie préventive couplée avec l'ATPC et l’éducation pour la santé?
-Quel est l’effet et l’impact des interventions sur le profil des réinfections aux helminthes et protozoaires intestinaux et sur les CAPCs 1 an après les interventions?

Contexte et questions de recherche

Les infections parasitaires intestinales, causées par des vers intestinaux (helminthes), les schistosomiases et de protozoaires intestinaux (par exemple, l’amibiase), peuvent mener aux pathologies telles que la malnutrition, la dysenterie et la diarrhée aiguë ou chronique et peuvent en plus interférer avec le développement cognitif des enfants affectés. Ces maladies sont liées à la pauvreté et aux mauvaises conditions d’hygiène et donc elles sont très fréquentes dans la population du SSDS de Taabo dont la plupart des ménages n’a pas de latrines ni d’accès à l’eau potable. Il est admis que ces infections pourraient être prévenues par un assainissement adéquats et des programmes d’éducation pour la santé.
-Quelle est la prévalence et l'intensité des infections parasitaires intestinales, et quels sont les connaissances, attitudes, pratiques et croyances (CAPCs) dans 9 villages au cours d'une enquête de référence transversale dans le SSDS de Taabo?
-Quel est l'effet à court terme sur les CAPCs après la mise en oeuvre d’un ensemble intégré d'interventions pour le contrôle des infections parasitaires intestinales à savoir la chimiothérapie préventive couplée avec l'ATPC et l’éducation pour la santé?
-Quel est l’effet et l’impact des interventions sur le profil des réinfections aux helminthes et protozoaires intestinaux et sur les CAPCs 1 an après les interventions?

Perspectives

- Évaluer la sensibilité des différentes parasites sur l’intervention de l’ATPC et déterminer les espèces qui persistent malgré une amélioration des conditions d’hygiène
- Estimer et surveiller la durabilité de l’approche ATPC concernant les effets sur les infections parasitaires intestinales et sur les attitudes et comportements liés à l’hygiène
- Investiguer un possible effet positif sur les conditions et les comportements liés à l’hygiène dans les villages autour des localités où l’intervention a été mené